NOUS SOMMES CHROMB!


CHROMB! est un groupe de musique né à Lyon en 2008 mais existe sous sa forme actuelle depuis 2009.


Léo Dumont - batterie, percussions, objets, choeurs     

Camille Durieux - piano, claviers, synthétiseurs, choeurs

Lucas Hercberg - basse, choeurs

Antoine Mermet - saxophone alto, voix, delay, synthétiseurs


Guillaume Gestin - batterie jusqu'en 2013

CHROMB! a sorti trois albums  

«I» (2012 - autoproduction)

«II» (2014 - autoproduction)

«1000» (2016 - Dur&Doux)


Tous ont été enregistrés et mixés par Jérôme Rio,

et illustrés par Benjamin Flao.


CHROMB! a joué GENRE 150 concerts en Franse, Allemagne, Burkina Faso, Belgique, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, Suisse... sur des scènes 100% PRESTIGE LA CHANCE et aussi dans des squats, des clubs de jazz, de musiques bizarres, maison d’arrêt, café-concerts, collèges, festivals en tous genres, SMACs, théâtres…


Quand on nous demande "d'envoyer un p'tit texte qui (nous) présenterait" on envoie ceci :  

CHROMB! se présente comme un quatuor de musique de chambre capitonnée à destination des adultes émotifs et des enfants sauvages,avec une prise au bout pour le brancher à l’électricité. On croise dans sa musique les influences de John Zorn, Soft Machine, Pierre la Police ou Melt Banana, sans que l’une d’elles ne prenne l’avantage sur l’autre. Ainsi, CHROMB! ne s’interdit rien, des évidences pop au bruitisme sauvage, mêlant rigueur et dadaïsme au service d’un son massif qui lui est propre.


Bah oui, c'est pas top, mais on aimerait bien t'y voir, Bobby.



CHROMB! est membre du Collectif/Label/Poney-Club Dur&Doux, aux côtés de groupes bien musicamicaux - Poil, Ni, Icsis, Saint Sadrill, Brice & sa Pute,


CHROMB! est lauréat Jazz Migration 2016 et Jazz(s)RA 2012.


Mâcon, 2014. Après une soirée passée à la bière sans alcool, et un coplateau devant 30 personnes, STEVE MACKAY (saxophoniste des The Stooges, 1949-2015) déclare à CHROMB! « you guys are a hard act to follow ». Le rock ou bien?


CHROMB! est éperdument amoureux de toi.

Mais c toi ki avaient commenser.







PRESSE


« Des instants beauté l’air de dire on sait faire, puis l’apocalypse dessinée par un enfant, qui déborde (...) Être persuadé de ne pas avoir été autant bousculé en 2016 par un disque.»  

GONZAÏ 2016


Chromb projette les pleins feux de son carnaval ; chars mélodiques bariolés, unissons roboratifs, masques dancefloor, percussions et choeurs farandolent main dans la main.

THE DRONE


Kurzum, eine der besten Band aktuell aus der umtriebigen Lyoner Szene.

MUSIKREVIEWS.DE


« Les touches de jazz partouzent avec le post-rock, la musique contemporaine, la noise et la chanson déviante, les Lyonnais, qui alignent tous des pedigrees de musiciens émérites semblent avoir atteint un nouveau degré de maîtrise absolue »

NEW NOISE


Les ambiances créés par le groupe sont puissantes et sans compromis. La personnalité des compositions et la maîtrise des musiciens est sans faille.

LA GROSSE RADIO


Sous une bannière en forme de “souk” permanent (...) celui de la folie, dans le sens incontrôlable et drolatique du terme, CHROMB! fait office de chef de file, sans conteste.

INDIE POP ROCK


Une musique qui va de l'avant, qui ose les mariages improbables (le kraftwerk et le jazz sur " Bonjoure") et qui, malgré le côte casse gueule, confère à l'adhésion totale voir même à l'addiction (comme le fabuleux

NAWAK POSSE


(CHROMB!) réduit minutieusement son attache jazz et multiplie ses idées dans des structures élargies où l’insolence n’a d’égale que la maturité de l’écriture.

CHROMATIQUE


« La joie folle de se faire rétamer les tympans par des gars jouant à trois cent à l’heure avec la finesse du bâtisseur de château de cartes. »  

GONZAÏ


C’est toujours du grand n’importe quoi sans l’être le moins du monde. (...) on est toujours soufflé par la capacité phénoménale de CHROMB ! à sauter du coq à l’âne en réussissant in fine à retomber sur ses pieds.

INDIE ROCK MAG


« Il s’agit bien d’alternatif du 21e siècle, celui qui consacre l’électricité et élime les frontières entre les genres »

L’ASSAUT MORIA


« CHROMB! sublime avec ténacité un jazz foutraque à la Zorn mais en plus groovy, surréaliste et glam à souhait façon Sun Ra, en remplaçant le piano classique par des synthés intersidéraux. »

KRASPEK MYZIK


« This is crazy music for adventurous people, and once you made it on that journey, you either come back bat-shit crazy, or in a state of total bliss. »

DISAGREEMENT


« La musique de ces quatre types prend au dépourvu par son immédiate présence. Encore un groupe impossible à classer et pas plus à confondre »

GUTS OF DARKNESS






CHROMB! joue parfois depuis 2013 un spectacle avec Benjamin Flao, dessinateur et scénariste.


Ca ressemble à un ciné-concert, sauf que le film et la musique sont dessinés et improvisés en direct.


Une fois en 2017, CHROMB! a joué un vrai ciné-concert sur le film "Point ne tueras" (1929, High Treason), invité par le Festival Hallucination Collective. C'est intéressant, hein? tu es bien content d'avoir lu jusqu'ici?

QUELQUES CONCERTS DANS DES LIEUX QUI DISENT QUELQUE-CHOSES AUX PROGRAMMATEURS

FRANSE - À Vaulx Jazz (Vaulx en Velin), Riddim Collision (Lyon), Jazz à Luz (Luz Saint Sauveur), Rock In Opposition Festival (Carmaux), La Fraternelle (Saint Claude), Mains d’Oeuvres (Paris), Les Subsistances (Lyon), L’Astrolabe (Orléans), Le Petit Faucheux (Tours), Théâtre (Villefranche sur Saône), La Cave à Musique (Mâcon)…-

EUROPE & BEYOND, BABY – Dancity Festival (Foligno)It), Burg Herzberg Festival (Burg Herzberg – DE), Jazz à Ouaga (Ouagadougou – BK), Freakshow (Würtzburg – DE),


AVEC DES GROUPES DONT LE NOMS DISENT QUELQUES CHOSES A TON POTE Young Marble Giants, Deerhunter, Ali Farka Touré Band, The Oscillations, James Chance & The Contorsions, Magma,  Mombu, Magic Malik Orchestra, Pixvae, Surnatural Orchestra, Orchestre National de Jazz, Francky Goes to Pointe à Pitre, Present, Les Pythons de la Fournaise, Jean-Charles Richard Solo, OrTie, Massicot, Kumbaya, Dure-Mère...










« C’est du Jazz, quand même, un peu, mais en même temps, c’est pas tout à fait du Jazz. »

FRANCE INTER


« Excellent and recommended! »

WAYSIDE MUSIC


«Les explosions de purs décibels et les passages authentiquement free se voient subitement interrompus par de grands moments quasi silencieux d’où, progressivement, émerge une nouvelle vague énergétique.»

JAZZ MAGAZINE


« Heavy rock à la early Soundgarden, John Zorn’s Naked City and his soundtrack albums, Giora Feidman’s klezmer, Johann Sebastian Bach, and Prog Rock. Amazingly you find everything in one track as if all these people were composing and playing together. »

FREE JAZZ


« Le quatuor (mais ils ont l’air d’être cent) ne brouille pas seulement les frontières musicales. Il les piétine, il les concasse, il leur saute dessus à pieds joints en les traitant de tous les noms. On ne sort pas indemne de ses performances. »

LE PETIT BULLETIN


un univers foutraque et décalé (on pense parfois au chanteur Katerine) (...) Une musique de voyous jouée par des gentlemen.

CITIZEN JAZZ - Disque ELU


« La recette post-rock-jazz filmique schizo des lyonnais prend une dimension phénoménale sur scène. »

METALORGIE


« Malgré toutes ses fanfaronnades, CHROMB! est un groupe bien moins léger qu’il n’y parait. Sans doute parce qu’il sait également très bien manier la grandiloquence »

PERTE ET FRACAS


« Despite all the dark and avant-garde elements the sound is above all head nodding and tripping.»

THE SIREN SOUND


« Quartet magnifique, CHROMB! poussait notre cerveau à de vaines connections avec John Zorn, Devo ou King Crimson. Vaines, car le son de CHROMB! est unique et résolument moderne. »

KIBLIND


« Inutile de lutter, «II» est proprement jubilatoire. »

INDIE ROCK MAG


« Cette musique de l’âme qui vacille pour mieux renaître touche alors au plus juste et devient définitivement bourrée d’émotions. Elle est aussi intemporelle et poétique que celle d’un Soft Machine endossant la combinaison magique du Surfer d’Argent. »

HEAVY MENTAL


« Beaucoup d’humour mais pas de rires gras, beaucoup de légèreté mais pas d’optimisme forcené, beaucoup de bifurcations mais pas d’égarement, beaucoup d’esprit progressif mais des fondements trop secs et puristes pour se laisser aller à la surenchère. On rigole mais on sent bien qu’en face, ça ne rigole pas. »

INDIE ROCK FORUM


« Une expérience forte et inoubliable »

VIBRATION CLANDESTINE


BONJOURE WE ARE

CHROMB!

concerts     albums/shop     videos     about     contact